9 conseils avant de vous lancer dans la marche longue durée

9 conseils avant de vous lancer dans la marche longue durée

Le Circuit de l’Abbaye est votre première expérience de marche longue durée (ou marche pèlerine)? Quand on se lance dans l’inconnu, on aime parfois connaitre les trucs et astuces de gens expérimentés. Nous avons pensé regrouper pour vous quelques conseils provenant directement de marcheurs d’expérience, grâce à un appel fait sur le groupe Facebook Marcher Autrement au Québec. Notez qu’il n’y a pas de règle universelle. Ce qui s’applique pour un, n’est pas forcément adapté pour l’autre. L’idée ici n’est pas de vous dresser une liste des choses à faire absolument, mais plutôt d’alimenter votre réflexion et de découvrir ce que d’autres marcheurs priorisent.

1. Du confort pour les pieds!

Vos pieds seront vos piliers tout au long de votre aventure. Prenez-en soin! Une bonne botte de marche, déjà cassée, sans négliger de porter de bons bas de randonnée, ça peut faire une grande différence sur votre expérience. Certains marcheurs recommandent de prendre un point plus grand, puisque les pieds ont tendance à enfler. En tous les cas, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un magasin spécialisé, comme La Tienda d’Ici à Compostelle.

Au niveau des soins des pieds, certaines personnes ne jurent que par l’utilisation d’une crème anti-frottement pour limiter les ampoules, alors que d’autres se badigeonnent les pieds de beurres de karité.

2. Légerté, légerté, légerté!

Avoir un bon sac à dos, avec le poids approprié pour vous, c’est le deuxième conseil qui est ressorti le plus fréquemment.

On dit souvent à la blague que le poids du sac à dos pour un randonneur équivaut au poids de ses peurs. Il est vrai que les randonneurs débutants vont fréquemment surcharger leur sac, par crainte de manquer de quelque chose, ils ajoutent beaucoup d’items du type « tout d’un coup que ».

Il faut toutefois aller encore plus loin que les chiffres et pousser la réflexion sur son contenu. Réfléchir à l’utilité de chaque objet.  Réfléchir au poids de chaque objet. Est-il indispensable? Si c’est le cas, est-ce que je peux le remplacer par une alternative plus légère? Le Circuit de l’Abbaye n’est pas dans le désert. Vous aurez accès à des services, pharmacies, épiceries. N’ayez crainte!

3. Le faire pour soi, à son rythme, en étant attentif à ses propres besoins

S’aventurer sur un chemin de marche longue durée, c’est avant tout un choix et une expérience bien personnelle. Soyez indulgent envers vous-même et marchez à votre rythme!

Quel est votre rythme? Celui vous permet de ne pas vous essouffler, celui qui vous permet de profiter pleinement de votre expérience, celui qui vous permet de vous imprégner de la nature.

Vous ne marchez pas seul? Qu’à cela ne tienne. Vous vous rejoindrez plus loin! Mieux vaut se séparer un peu, que de s’essouffler, se fatiguer et hypothéquer le reste de votre voyage.

4. Ajuster son équipement rapidement

Une douleur aux pieds? Au dos? Un équipement inconfortable? N’attendez pas! Même si votre prochain arrêt est seulement dans 2-3 km. Arrêtez immédiatement. Peu importe l’endroit où vous vous trouvez, prenez soin de faire les ajustements nécessaires. Un petit arrêt, certes, mais très bénéfique à long terme!

5. Un entrainement adapté à la marche longue durée

Commencez par des séances d’entrainement plus courtes et augmentez graduellement, afin d’éviter les blessures. Même chose pour le poids du sac à dos, augmentez-le tranquillement. Testez différentes surfaces : en ville, en forêt, en campagne. Essayez de vous rendre jusqu’à environ 15-20 km, plusieurs jours de suite. Ce n’est pas la marche qui est difficile. C’est la répétition, jour après jour, qui est difficile. D’où l’importance d’intégrer la répétition dans votre plan d’entrainement.

6. Les bâtons de marche : un atout non négligeable!

On vous en parle dans notre article ici. L’utilisation de bâtons de marche présente plusieurs avantages considérables et les marcheurs expérimentés le recommandent!

7. Des vêtements respirants en multicouches

Un système multicouche vous permet d’être habillé pour toutes les circonstances météorologiques.

  • Une première couche de base qui évacue la transpiration et sèche rapidement.
  • Une deuxième couche d’isolation, qui garde au chaud et sèche rapidement.
  • Une troisième et dernière couche qui servira de protection au vent, à la pluie, le brouillard, la neige, mais qui idéalement pourra aussi respirer, afin de ne pas baigner dans votre transpiration.

8. Boire suffisamment et se protéger du soleil

Un conseil de base, mais qu’on ne répétera jamais assez. La déshydratation et le coup de soleil peuvent arriver vite sans qu’on s’en rende compte.

9. Un bon état d’esprit

Pour profiter pleinement de votre expérience, il est important de lâcher prise, d’être dans le moment présent, de rire, d’oublier le quotidien. Il faut aussi être ouvert à l’introspection, à ce que votre expérience vous présentera, parce que marcher longtemps, souvent seul, c’est une occasion en or pour établir une relation avec soi-même.

Ultreïa!

Pour aller plus loin :

Se chausser pour Compostelle, un article du blogue La Cordée

Vous vous préparer à partir marcher sur un chemin de longue durée, un article du blogue du Centre La Tienda, d’ici à Compostelle.

Vêtement de randonnée : le système trois couches, un article du site web Randonner Malin.

Faites-vous ces deux erreurs de débutants en grande randonnée? un article du site web Randonner Malin.


Sources :

Merci au groupe  Facebook Marcher Autrement au Québec et plus particulièrement à ses membres, tous des marcheurs expérimentés, qui ont répondu à notre appel : Michel O’Neill, Johanne Dumberry, Marie-Pierre Houde, Michelle Gaudet, Hélène Grenier, Doris Lajoie, Jean-François Bédard, Denis Muzungu, Julie Nadeau Lavigne, Bernard Gendron, Josée Boudreau, Denis Gauthier, Yves Lecours, Sylvie Lipari.